You are viewing perfectgirls

10 December 2006 @ 04:35 pm

Cette review est longue, je sais. Et si vous êtes pas contents c'est pareil. XD

LA série coup de cœur de mon début de saison. Peut être parce qu’après 2 saisons décevantes je n’en attendais plus grand-chose, sûrement parce que Marissa est morte, complètement parce que j’adore Taylor. 
The OC rocks, The OC is back. I love The OC (again).
 
La mort de Marissa et ses conséquences (et Oh.My.God. qu’est ce que ça fait du bien !)
Trois ans qu’on en rêvait, qu’on se disait que la série serait sûrement mieux sans la-femme-aux-omoplates-fulgurantes, ils l’ont fait. Et on avait sacrément raison, hein.
Donc oui, Marissa est morte, et j’aime beaucoup la façon dont ça a été traité au début de la saison. BitchJuju veut faire la peau à Volchok mais ne peut pas le faire toute seule. Elle demande donc de l’aide à Ryan qui accepte et qui a, au passage, quitté la maison Cohen pour aller jouer les Tyler Durden dans une cage (pour le plus grand plaisir de mes yeux). S’en suit un voyage au Mexique durant lequel les Cohen apprennent tout et ramènent Ryan à Newport avant qu’il ne fasse une connerie. C’est finalement Sandy qui arrangera une rencontre entre Ryan et Volchok, qui permettra à Mini Russel Crow de faire son deuil et qui nous offrira une magnifique scène à la fin du 403 entre Julie et Ryan.
J’aime aussi beaucoup le fait que sans avoir été oubliée d’un seul coup, la mort de Marissa ne s’est pas trop étalée au fil des épisodes. On sent que c’est toujours là, mais on nous le rabâche pas en permanence. J'apprécie.
 
Mais ce que j’aime par-dessus tout dans la mort de Marissa, bah c’est qu’il n’y a plus Marissa. Et ça fait sérieusement plaisir. Outre le soulagement de ne plus voir Mischa Barton à l’écran, sa mort enlève à la série ce qui faisait qu’elle partait autant en sucette : le drame permanent. (Mon meilleur ami qui était fou amoureux de moi s’est "suicidé" du haut d’une falaise, j’ai tiré sur le frère de mon copain après qu’il ait essayé de me violer, je sors avec un surfeur rebelle et je prend de la coke parce que je suis trop malheureuse, mais pourquoi le sort s’acharne autant contre moi ?)
Et puis, avouons le, tous les personnages sont beaucoup mieux sans elle. La relation entre Ryan et Taylor est tellement plus intéressante et drôle que ne l’a pu être celle entre Ryan et Marissa (drame permanent, vous vous souvenez ?), et je ne parle même pas de la relation entre Juju et Caitlin (enfin si, je vais en parler mais pas maintenant.)

Mon seul problème avec tout ça c’est que, du coup, je n’arrive pas à me décider sur la meilleure chose qui soit arrivée à la série cette saison : la mort de Marissa ou l’arrivée de Taylor ?
 
 
“She said Ryan was funny. ” (Moi, fan de Taylor.)
A l’unanimité de Sta et moi-même (les autres j’en sais rien), Taylor rocks ! Et pourtant c’était pas gagné la saison dernière. Détestée en début de saison 3, drôle mais à mon goût pas assez (et mal) utilisée en fin de saison 3, cette année Taylor se déchaîne. Et c’est génial.
Partie faire ses études à Paris, la demoiselle se retrouve vite mariée à un français et est obligée de revenir à Newport quand elle réalise ce qu’elle a fait. Après avoir demandé de l’aide à Summer, Seth et Kirsten, elle se tourne vers Ryan et là commence la génialissime relation entre eux deux. Taylor est complètement dingue, elle manigance à chaque fois des plans pas possible pour attirer Ryan dans ses filets (prétendre d’être sa sleep-therapist, payer un autre gars pour le rendre jaloux…) et arrive finalement à ses fins. Toutes les scènes du 4.06 où Ryan fantasme sont absolument excellentes (d’ailleurs imaginez 2 secondes Mischa Barton jouer ces scènes. Vous comprenez pourquoi il fallait qu’elle meure ?). J’ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner par la suite parce que je suis complètement shipper.
 
 
“I love shopping, tanning and celebrity gossip. Always have, always will.”
J’adore Summer, j’ai toujours adoré Summer, Summer est géniale, mais Summer me manque. Enfin la vraie me manque, celle qui sauve les poules et les lapins me dérange.
Chacun a réagi à la mort de Marissa d’une manière différente, Summer, elle, a décidé de partir à Brown, de sauver la planète et de faire comme si ce qui s’était passé à Newport n’était pas réel. Une réaction pas du tout étonnante sachant qu’elle vient de perdre sa meilleure amie, sauf que la partie "sauver la planète" dure beaucoup trop longtemps.
Au début, j’avais même super peur que tout ça ne provoque la fin du couple Seth/Summer mais sur ce point là je suis ravie de la tournure qu’ont pris les évènements.
En ce qui concerne Summer elle-même, je pense que son retour à Newport va faire revenir sa vraie personnalité, que ça n’était qu’une phase. Parce que c’est quand même Summer, hein, faut pas l’oublier. En tout cas, je garde espoir !
 
 
“Don’t worry, we’ll find you another old dude to pay for all your stuff and cheat on you.”
Une autre bonne surprise cette saison : Mini Cooper. J’avais peur, vraiment peur, de son retour à Newport parce que la saison dernière, c’était vraiment un boulet. Mais il faut croire que l’absence de Marissa déboulettise même les boulets (je défie quiconque de me trouver un seul point négatif à la mort de Marissa, un seul). Le personnage de Caitlin est à la base très ressemblant de celui de sa soeur, la seule différence c’est que Caitlin cherche les problèmes et de ce fait ne passe jamais pour la pauvre victime sur qui le sort s’acharne. Et c’est bien plus marrant.
La relation entre elle et Julie est d’ailleurs beaucoup mieux exploitée, beaucoup plus drôle et attachante. Julie et Caitlin ont énormément de choses en commun et au lieu de se faire constamment la guerre, elles s’entraident, se lancent des défis, se taquinent… Le coup du pari où Julie devait passer une semaine sans homme et Caitlin une semaine sans conneries était excellent.
Et l’accent de Willa Holland ne me dérange même plus !
 
En vrac.
* Sandy et Kirsten sont de nouveaux les parents les plus cool du monde et ça fait super plaisir.
* J’avais jamais remarqué que Ryan était aussi canon.
* La scène de Summer chez le psy dans le 4.04 m’a fait hurler de rire. *Fan de Rachel Bilson*
* Taylor qui parle français : priceless !
* Je suis heureuse que Mischa Barton soit partie, je l’ai déjà dit ?
 
 
Les répliques qui tuent sont de retour !
 
Julie : “So…what? Sandy just served me up like a piece of meat?…How rich is he?…Five o’clock will be fine.”
 
Sandy : “Great! Okay listen, if there’s anything else I can do for you, I’ll be in my room reading comics and, you know, listening to indie rock.”
 
Ryan : “Because I keep imagining her on roller skates and washing windows with…a big bucket of soapy water.”
 
Summer: “This is not a love triangle. I don't do love triangles anymore.”
 
Seth: “Aw, you just punched me, my baby's back!”
 
Seth : “Did you seriously just ask me if there's a comic book based on the X-Men movie ?”
 
 
Donc voilà, The OC est de retour et même si on sait tous que cette saison 4 sera sûrement la dernière, elle nous aura permis de nous réconcilier avec la série avant sa fin.
Et malgré tout ce qu'on pourra dire, ça fait vraiment du bien.
 
 
Mood: cheerfulcheerful
Music: Orchestra - The Servant
 
 
22 November 2006 @ 12:08 pm
Oui, je sais, je m’étais promis de ne pas regarder cette deuxième saison en avance… Mais que voulez vous, ma passion pour Michael Scofield a eut raison de moi. Alors me voilà avec une série de plus à regarder… Et tant mieux !

Dans ce deuxième épisode de la saison 2 on se retrouve à la fin de la 1. Bref, les échappés sont presque tous ensemble, à l’exception de TBag et de Twenner. Twenner parce que c’est un boulet, et TBag parce qu’il est en train de se faire recoudre sa main découpée par Abruzzi.

Je ne vais pas m’attarder sur l’épisode en général, qui comme la saison 1 est excellent. Aujourd’hui j’ai envie de m’attarder sur deux personnages, à savoir Michael et Mahone.

* Mahone : C'est l'agent du Fbi qui a été engagé suite à l’évasion des prisonniers. Et vous savez quoi ? Mahone je l’aime, et ouais ! Et toc ! C’est réjouissant de voir qu’enfin quelqu’un peut arriver à la cheville de Michaël. Contrairement à la saison 1 tout ne va pas « aller que dans un sens ». Et puis, malgré son âge avancé (ouuuuhh je suis méchante là^^) Mahone a trop la classe. Il n’est pas forcément « beau », mais il a une prestance qui me plait drôlement !!


* Michael : Hum, là encore, je ne vais pas être très objective^^ La première chose que j’ai envie de dire c’est qu’il me fait perdre la tête tellement il est beau. Son costume beige lui va si bien qu’on le mangerait. Bon je m’arrête là en ce qui concerne le physique de Michael sinon il sera trop tard et je vais vous en écrire des pages. Sinon, j’aime beaucoup l’idée du plan B. Il avait tout calculé, et ça le rend encore plus intelligent à mes yeux. Dommage que la tentative d’évasion de LJ ait échoué, mais Michael est loin d’avoir dit son dernier mot.


Voilà donc pour cet épisode. Tout ce que je peux dire c’est que cette deuxième saison démarre aussi fort que la première s’est terminée. Je ne regrette pas de m’être replongée dans cet univers qui me manquait déjà au bout de 15 jours^^ Vivement la suite.
 
 
Mood: busy
Music: Clarika - Toi pour Moi
 
 
14 November 2006 @ 09:59 pm
En effet, le titre Bang correspond parfaitement à cet épisode, que je qualifierai de grandiose.
Si vous voulez rire, pleurer, vous énervez ou je ne sais quoi encore regardez Bang ! Croyez moi, vous ne le regretterez pas….
 
On nous avait annoncé depuis le début de la saison la mort d’un personnage, c’est désormais chose faite.
 
Ensuite, j’aime cette idée d’épisode des retournements de situation cocasses. Ca faisait longtemps qu’on n’en nous avait pas servis et ça commençait à me manquer.
 
Résumé :
Souvenez-vous... On a appris il y a déjà plusieurs semaines qu'Orson et Mike ont une personne en commun, une certaine Monique. Souvenez-vous aussi que la semaine précédente le mari de Carolyn (la folle qui accuse Orson d'avoir tué sa femme) avait une liaison avec cette même Monique. Et n'oubliez pas que Carolyn a montré des photos de l'ex femme d'Orson à Bree où celle-ci avait de nombreux bleus... 

Bree demande donc cette semaine une explication à Orson sur ces fameuses images qu'elle a vu. Celui-ci invente une histoire, et parvient à convaincre sa femme que cet "accident" n'était pas volontaire. Cependant, Bree, blessée dans son égo s'empresse de raconter à Carolyn ce que son mari a confié à Orson. Carolyn pète les plombs. Elle essaye d'appeller son mari mais sans succès. Elle décide donc de se rendre au supermarché dans lequel il travaille. Ce qui au départ devait être une simple explication dégénère en une prise d'otages...

Lynette, prisionnière dans le supermarché finit malgré elle par raconter son histoire à Carolyn. (Son mari a couché il y a 10 ans avec Nora, de cette histoire sans lendemain est arrivée une gamine, et depuis Nora cherche à faite capoter le couple Lynete/Tom, et oh sacrilège, la semaine dernière elle a voulut embrasser Tom) Cette dernière, s’empresse de tirer en plein dans la poitrine de Nora qui, même à l’agonie, trouve le moyen de traiter Lynette de « stupid bitch », mais là n’est pas la question. Nora on s’en fou, ce qui est intéressant c’est de voir la réaction de Lynette. Totalement désespérée, elle hurle sa haine à Carolyn. Evidement, j’ai pleuré… Je sais que je pleurs toujours pour un rien, mais croyez moi, si vous aviez vu cette scène vous auriez été comme moi. Felicity Huffman a été on ne peut plus grandiose dans cet épisode. (Je m’arrête là pour cette scène, mais je voudrais juste remercier les scénaristes d’avoir fait mourir Nora, ce personnage me mettait absolument hors de moi^^)
 
Sinon, du côté des autres housewives ont a vraiment l’impression de retrouver le véritable univers de la série. Le couple destructeur Gabby/Carlos nous vaut quelques éclats de rire, mais parvient également à nous attendrir lorsque Gabby prend conscience qu’elle et Carlos sont devenus pathétiques et qu'une réconcilliation s'impose. (ouf !)
 
Bree, elle, s’en veut horriblement d’avoir annoncé à Carolyn que son mari la trompait, car elle a l’impression d’être responsable de cette prise d’otages au supermarché. On pourrait presque en ressortir une morale : « ne fais pas de mal à ceux qui t’en font car tu ne gagneras rien ». Waouh ! (Personnellement, je ne le respecterai pas mais bon, faut pas suivre mon exemple hein^^). Bree craint en effet pour Lynette, mais aussi pour Julie qui sont enfermées là bas.
 
J’en viens justement à parler de Julie. Moi qui la haïssais dans la deuxième saison, je commence à l’apprécier. Cela est certainement du à sa relation avec le neveu d’Eddie. Elle nie tellement l’attirance qu’elle éprouve pour lui qu’elle en est fort drôle. J’ai hâte qu’elle se rebelle, et que Susan explose, ça va être tordant^^
 
J’ai encore énoooorrrmément de chose à dire, mais je n’ai pas vraiment le temps. De plus, je sais que je ne reviendrai jamais sur cet épisode car d’autres reviews m’attendre. Mais je vais quand même faire une conclusion qui de plus est fort optismiste : je dirai donc qu’il s’agit certainement du meilleur épisode de cette saison 3. On retrouve les véritables racines de la série. Humour et Drame sont étroitement liés pour notre plus grand plaisir. J’espère que Marc Cherry continuera sur cette voix.
 
 
Mood: busy
Music: The Veronicas - Foever
 
 
09 November 2006 @ 06:24 pm
Je sais ce que vous vous dites (ou pas) : "C’est quoi ce délire, elle sait que Buffy c’est fini ?" Oui, je sais que Buffy c’est fini… pour vous. Mais pas pour moi, du moins pas encore. C’est ça qui est cool quand on regarde une série (très) en retard : on a encore des inédits alors que les autres non. Je reviewais pas la série jusqu’à maintenant, et je pense que je ne continuerai pas après mais celui là il fallait que j’en parle.
Après l’énorme épisode muet de la saison 4, l’épisode sans musique (et sans grand intérêt) de la saison 5, voilà le magnifique épisode comédie musicale. Ouaip, magnifique.
 
C’était pas une surprise, je savais depuis longtemps que Once More était un épisode musical. Parce que regarder Buffy en retard c’est bien, mais ça préserve pas vraiment le suspens. Donc oui, je savais en quoi consistait l’épisode mais je ne savais pas qu’il serait aussi bien. Je m’attendais à un épisode un peu détaché du reste, parce que je ne voyais pas comment ils pouvaient continuer les storylines de chaque personnage en chanson, mais pas du tout. Encore une fois Joss Whedon a assuré, le coup du démon qui oblige tout le monde à chanter ses secrets, c’était vachement bien trouvé. Parce que depuis le début de la saison on sait beaucoup de choses sur ce que ressentent ou cachent les personnages mais eux ne le savaient pas entre eux (la vérité sur la mort de Buffy, les doutes de Xander, la relation Willow-Tara, le départ de Giles, les pieds poilus d’Anya…) donc c’est une bonne chose que les choses aient été mises à plat, surtout de cette manière là.
 
Et puis c’était marrant de voir les acteurs chanter et danser. James Marsters, Anthony Stewart Head et Amber Besson ont de très belles voix, les autres aussi, mais j’ai particulièrement aimé ces trois là. Et je tire mon chapeau à l’acteur qui jouait le démon, lui il est carrément génial (et j’ai sa chanson dans mon lecteur mp3 XD).
 
Donc voilà, juste une petite review pour faire savoir au monde que j’ai vraiment adoré Once More With Feeling. Je reviendrai faire un bilan de la série quand j’aurai fini la saison 7.
 
 
Mood: cheerfulcheerful
 
 
01 November 2006 @ 02:06 pm
Avec un titre comme ça, on se doute bien que l’épisode ne va pas traiter de la faim dans le monde ou de la nécessité de faire revenir l’intrigue Fitzpatrick dans la saison 3 de Veronica Mars. Non, cet épisode traite de la culpabilité. Enfin surtout de la facilité avec laquelle tous les personnages arrivent à se débarrasser de ce sentiment de culpabilité. D’ailleurs, j’aurais plutôt appelé cet épisode "Oh, where’s the guilt ?". Mais bon, c’est Grey’s Anatomy, hein. On sait tous que le point fort des personnages n’est pas le souci du bien être des autres mais plutôt d’eux même. Donc la culpabilité je vois pas pourquoi elle viendrait s’ajouter à l’équation.
 
La culpabilité chez Meredith. Ou comment la vie c’est dur quand vous avez à choisir entre deux canons raides dingues de vous.
Nan, en fait, il n’y a pas une once de remord ou de culpabilité dans l’esprit de Meredith. Elle qui a passé 4 épisodes à faire le yoyo 'Derek, Finn / Finn, Derek', une fois qu’elle a annoncé à McVet que "nan désolée, tu es mignon et je t’aime bien, mais en fait je préfère Batman", elle ne se soucie ab-so-lu-ment plus de lui. C’est à se demander pourquoi elle a perdu son temps à hésiter.
Je sais que c’est con ce que je dis, parce que si elle avait continué à se lamenter après l’avoir largué j’aurais râlé en disant qu’une fois qu’elle a pris une décision, elle a qu’à s’y tenir et on va pas s’éterniser 112 ans dessus. C’est vrai que le fait qu’on entende pas parler de Finn dans cet épisode est logique, seulement moi Chris O’Donnell me manque ! Ils auraient pas pu le recycler ?
 
La culpabilité de Izzie. Ou comment la vie c’est dur quand on est multimillionnaire.
Izzie est tombée amoureuse d’un patient. Elle a fait semblant de le tuer pour qu’il puisse recevoir un nouveau cœur et vivre mais il est mort quand même. Entre temps il lui a demandé de l’épouser et elle a accepté. Elle se retrouve donc avec un héritage de 8 millions de dollars et elle va bien. Ouai sauf que nan, en fait c’est juste une façade et elle va pas bien. Parce qu’elle a beau être maintenant super riche, tout ce qu’elle veut c’est ouvrir des gens. (ah, ces chirurgiens !) Donc au final, elle revient à l’hôpital, et accroche le chèque sur son frigo entre la photo de son chat et la recette de son gâteau au chocolat.
Voilà, en gros, ce qu’il y a à retenir d’Izzie.
 
La culpabilité de Addison. Ou comment la vie c’est dur quand un dieu grec fou amoureux traverse le pays pour venir vivre près de vous.
Addison avoue – enfin – à Derek la vraie nature de sa relation avec Mark après qu’une patiente lui ait fait réaliser que la vérité doit ressortir à un moment ou à un autre. La même patiente qui est arrivée à l’hôpital avec son ex mari coincé en elle. Je suis d’ailleurs assez intriguée par la manière dont ils ont réussi à arriver à l’hôpital mais ça n’est pas le sujet.
Donc oui, Addison annonce qu’elle a vécu avec Mark après son départ, afin de pouvoir dorénavant se le taper sans aucune culpabilité, et personne ne peut lui en vouloir pour ça. McDreamy, en apprenant cette nouvelle, a une réaction très très excessive, ce qui était à prévoir, même si en fait il a fait à peu près la même chose à Seattle avec Meredith. (j’ai dit ‘à peu près’)
Cette révélation a donc pour conséquence la frustration générale de tous les shippers DerMer de l’humanité. En effet dans les minutes qui suivent Meredith lui annonce qu’elle a largué Robi…Finn et la seule chose que McDreamy trouve à répondre est 'ok'. Bouffon.
 
La culpabilité de Callie. Ou comment, en fait, on s’en fiche pas mal de Callie.
J’arrive pas à m’intéresser au personnage de Callie, j’essaye pourtant, mais j’y arrive pas.
Donc oui, Callie rompt avec George parce qu’il a des amies et qu’il les fait passer avant elle. Oh, le méchant.
 
Le reste de l’épisode.
 * Burke. Burke ne sert à rien depuis qu’il s’est fait tirer dessus. Déjà qu’avant c’était pas mon personnage préféré, c’est de pire en pire. Et cette histoire entre Isaiah Washington et Patrick Dempsey n’est pas là pour arranger les choses. Maintenant à chaque fois que Burke apparaît sur mon écran je me dis "c’est vrai qu’il a une tête de con quand même !"
Enfin tout ça pour dire que si Preston Burke venait à mourir d’une mort soudaine, douloureuse et inexpliquée, je n’en voudrais à personne. Et je me renseignerai pour savoir à qui il faut que j’envoie une carte de remerciement.
 
* Bailey.  J’aime beaucoup le personnage de Bailey. J’adore la façon qu’elle a de casser ses internes mais en même temps on voit qu’elle les ‘apprécie’ beaucoup. J’adore son personnage et Chandra Wilson est excellente.
J’ai aussi beaucoup aimé ses interactions avec Alex dans cet épisode. Alex et Bailey étaient les deux personnages montrés comme sans cœur au début de la série, ceux qu’on aimait détester et j’ai trouvé que cet épisode montrait bien comme ils ont évolué.
 
 
Et étant donné qu’en ce moment je suis incapable de finir les reviews que je commence, je vais arrêter là le carnage.
 
 
Music: A million ways - OK GO
 
 
21 October 2006 @ 03:11 pm
Oui, ô miracle, ô joie, Emmy y a mis du temps mais finalement Emmy aime Grey’s Anatomy. Pour de vrai, pour de bon. Et pourtant c’était pas vraiment bien parti. Mais plus ça va et plus j’aime. En fait, pour résumer : la saison 1 était nulle, la saison 2 était bien et le début de la saison 3 est très bien.
Je vais pas revenir sur pourquoi la saison 1 de GA ne m'a pas plu [*], j’ai déjà craché tout le venin que j’avais à cracher il y a quelques jours. J’ai pas non plus envie de faire un récapitulatif détaillé de la saison 2 parce que j’ai la flemme. Donc, parlons de ce début de saison 3 qui promet de très bonnes choses si ça continue comme ça.
 
" I want moonlight, and flowers, and candy and people trying to feel me up ! "
Tout d’abord j’ai une requête à passer : serait-il possible que Meredith reste toujours comme dans les épisodes 3 et 4 ? Drôle et rafraîchissante. Jusqu’à maintenant, de tous les personnages c’est celle que j’avais le plus de mal à supporter mais dans ce début de saison je l’aime beaucoup. Plus particulièrement quand elle est sous morphine, là elle devient géniale. Toute la partie où elle est complètement stone avant son opération est hilarante. Le fait qu’elle sorte avec deux mecs vraiment (vrai-ment) charmants a un très bon effet sur elle. Le seul problème c’est que vu la fin de l’épisode 4, je doute que le côté 'drôle et sans prise de tête' ne dure longtemps. C’est pas grave, je garde espoir. Si la série a réussi à passer du statut ‘nullité’ au statut ‘génial’ dans mon estime, pourquoi pas son personnage principal ?
 
" Look, all my boyfriends are here ! "
McVet ou Mc Dreamy ? Le gars gentil qui ne la blessera pas, ou le gars qu’elle aime mais qui l’a fait souffrir par le passé ? C’est vrai que après tout, ‘Finn’s the better guy’. Il ne l’a jamais fait souffrir, ne l’a pas lâché pour son ex, ne lui a pas menti sur le fait qu’il était marié et a été là pour réparer les dégâts causés par Derek. Mais c’est justement pour ça que je préfère la relation qu’elle a avec McDreamy, beaucoup moins saine et équilibrée, beaucoup plus tordue. Beaucoup plus intéressante à suivre. Et puis merde, Patrick Dempsey quoi !
 
" There's something wrong in the world when Bambi's getting laid and I can't get five minutes alone with Burke. "
* J’adore Cristina. Vraiment. Elle me fait marrer. Mais alors la relation entre elle et Burke, qu’est ce qu’elle est chiaaaaaaante ! C’est sûrement du au fait que, depuis son accident, Burke ne sert plus à rien. Mais alors vraiment à rien du tout du tout.
* J’adore George. Vraiment. Mais alors la relation entre lui et Callie, elle m’intéresse pas. Mais alors vraiment pas. C’est sûrement du au fait que j’arrive pas à accrocher avec le Dr Torrès. Je la trouve un peu trop débarquée de nulle part. Et puis elle a pas le droit de coucher avec McSteamy, ewww, non non non !
 
" Where does it hurt ?" "Everywhere" "Maybe it hurts for a reason. "
Je suis shipper Alex/Izzie. Complètement. Parce que quand il est avec elle, il devient marshmallow et que je l’adore comme ça. La scène où il la prend dans ses bras après la mort de Denny était très belle. Ca nous montre que malgré le fait qu’il se tape tout ce qui bouge (la patiente dans les toilettes, on aurait pu s’en passer d’ailleurs), il tient vraiment à Izzie.
J’avais plus de mal avec la relation Izzie/Denny, mais c’est lié à ce que je viens de dire. Elle est mieux avec Alex, j’espère qu’elle va s’en rendre compte à un moment. XD
 
 
" You had a dream about the both of them. Threesome? Nice! Just when I think you're boring, you rise. "
En fait, 90% de mon intérêt pour la série réside dans ses personnages masculins. McDreamy, Mc Steamy, Alex, McVet… ça fait beaucoup de monde vraiment (vrai-ment) très agréable à regarder. Tu m’étonnes que la série batte CSI tous les jeudi soirs. N’importe quel programme avec Patrick Dempsey, Eric Dane, Justin Chambers et Chris O’Donnell réunis ne peut que marcher !
 
 
Le truc, maintenant que j’aime Grey’s Anatomy, c’est que je me retrouve au point de départ : j’ai plus rien à critiquer. Je vais quand même pas recommencer à me taper Lost juste pour avoir une série à descendre, c’est déjà Sta qui fait ça. Remarque c’est pas grave, vu la tournure que prend One Tree Hill, mon manque de critique et méchancetés ne devrait pas durer bien longtemps.
 
 
Mood: happyhappy
Music: Life is short - Butterfly Boucher
 
 
20 October 2006 @ 11:45 am
Au cas où vous ne le sauriez pas, LOST & moi c'est finit depuis la deuxième saison. Une rupture que j'ai provoqué deux mois après une année de bonheur. Autant vous dire que LOST n'a pas accepté la façon brutale avec laquelle j'ai rompu, et c'est pour cela, qu'il m'est apparu un soir alors que je m'ennuyais. N'ayant rien d'autre à faire j'ai donc décidé de lui accorder 42 minutes pas plus, pour son speach final. On ne peut pas vraiment dire qu'il m'ait convainque… Mais puisque j'ai un grand cœur, je lui laisse une ultime chance avec le 301... Action !

*Résumé :
Kate, Sawyer et Jake sont retenus prisonniers par "les autres". Le big boss des autres annonce à Kate que les 15 prochains jours vont être durs et éprouvants. Puis, elle se retrouve enfermée (EN ROBE !!) dans une cage à ours en face d'une autre cage dans laquelle se trouve Sawyer. Comme à leur habitude, ils échangent des sourires niais tout droit sortis d'un roman arlequin. On a aussi droit à d'énièmes flash-back de Jack qui sont la pour nous montrer que oui, Jack est un borné et que oui son ex femme a bien fait de se casser. Il finit quand même par "copiner" avec une blondasse des autres… (dire qu'il avait l'occasion de la zigouiller… Mais de toute façon j'ai lu sur PeRdUsA, qu'une blonde allait mourir… XD)

Les "autres survivants", eux que sont-ils devenus ? On n'en sait rien. Peut-être qu'ils se sont fait manger par Hurley… Peut-être que le bébé de Claire est devenu un accros à l'héroïne… Peut-être que Sayid a jeté par dessus bord Tchong pour pouvoir torturer le futur bébé de Jin… Bref, que des suppositions… Mais pas aussi bêtes qu'elles en ont l'air lorsqu'on voit comme les scénaristes continuent de nous prendre pour des cons...

*Le bonus de l'épisode :
Après, le si célèbre "they took my son", voici le retour du mot de la saison, ou disons plutôt pour cette fois "le mot de l'épisode" (nous verrons par la suite s'il est une nouvelle fois utilisé). Cette semaine le gagnant est : , Jack. Oui oui, Virgule Jack. Je n'ai pas compté le nombre de fois qu'il a été prononcé par la pauvre blondasse, mais retenez juste que ça l'a été beaucoup de fois et que franchement, ça servait à rien à part ralonger l'épisode de quelques secondes pour tenter d'arriver à 42/43 minutes...

La question que vous devez tous vous posez (ou pas) est la suivante : LOST et moi allons nous finalement nous remettre ensemble ? J'ai le regret d'annoncer à tous les fans (s'il en existe encore…) que non. NON, je ne veux pas me remettre avec LOST. Peut-être y a-t-il une possibilité pour qu'on reste "copains"… (mais seulement peut-être hein…) De toute façon, j'ai quelqu'un d'autre dans ma vie, son nom est Grey's Anatomy, j'en suis folle et il est absolument hors de question que nous nous séparions.

Ouais bon, je me rends compte qu'en fait là je n'ai pas beaucoup parlé de l'épisode. Mais de toute façon, l'épisode… on s'en fou !
 
 
Mood: calmcalm
Music: I won't be lost - Natalie Imbruglia
 
 
Cette année, je crois que One Tree Hill va jumper le shark (tu sais pas ce que ça veut dire ? Clique ). J’en sais rien, hein, mais le sentiment qui m’est resté à la fin de cet épisode c’est que cette année ça va être différent. Et ça me plait. Je sais pas s’il existe une expression pour quand les changements sont positifs alors on dira quand même que cette année, One Tree Hill va sauter le requin.
 
 
“Here, I stole this for you.” Goodbye Brucas shipper, welcome Leyton shipper.
Je crois que cet épisode marque le début de la fin du Brucas pour moi. La semaine dernière déjà, leur rupture ne m’avait pas vraiment attristée, au contraire elle m’avait même soulagée. Aujourd’hui j’ai adoré toutes les scènes Lucas/Peyton et la complicité qui s’établit entre eux. J’attends pas forcément une histoire d’amour entre eux, juste que ça continue sur cette lancée. Parce que Lucas n’est pas un boulet quand il est avec Peyton, et j’adore ça.
Et puis, comme le fait très justement remarquer Rachel, Brooke n’a plus aucun sentiment pour lui alors c’est pas la peine d’insister.
J’attends de voir le prochain épisode avant de me prononcer clairement sur le sujet mais si ça continue comme ça, le Brucas sera très vite définitivement enterré. Par contre si c’est pour se retrouver des sentiments l’un pour l’autre dans 3 épisodes c’est pas la peine.
Ce qui m’amène à cette histoire de bébé. J’aimerais bien savoir ce qu’ils ont l’intention d’en faire parce que pour l’instant, j’ai du mal à y trouver un quelconque intérêt.
 
“Did she try to sleep with him ? Cause I did that too.” Goodbye Brooke-Peyton friendship, welcome Brooke-Rachel friendship.
J’adooooore Rachel. Plus ça va et plus je la trouve géniale. Et j’aime beaucoup aussi l’amitié qui est en train de grandir entre elle et Brooke. Tough love, baby. Ca annonce de bonnes choses pour la suite, comme le retour de BitchyBrooke à la place CrybabyBrooke, par exemple. Rachel a une "très bonne" influence sur Brooke, le fait qu’elles vivent ensembles maintenant annonce de bonnes scènes pour la suite.
Ce qui m’amène à la chose qui m’a le plus étonné dans cet épisode : Rachel et Nathan. Déjà parce que je ne m’y attendais pas vraiment, et ensuite parce que ça m’a plu ! Ca se serait passé la saison dernière, j’aurais sûrement hurlé mais là je me suis dit "huh, intéressant." Je sais pas si c’est du au fait que en deux épisodes, Nathan et Haley m’ont paru complètement inutiles, ou alors que ma vision de la série a vraiment changé cet été, en tout cas, j’ai hâte de voir ce que ça va donner.
 
“I didn’t save you. I didn’t save you. I didn’t save you.” Can you spell 'boring' ?
Je viens de me rendre compte de quelque chose : quelque soit le personnage dans la série, à partir du moment où il est triste/tourmenté/blessé, il est chiant. Ca a marché avec Lucas et Peyton la saison dernière, avec Brooke et Nathan cette année. Et je pense que la palme du  personnage le plus décevant ces deux premiers épisodes revient à Nathan. On avait déjà eu un avant goût de ces talents rambaldiens dans le 3.22 avec son rêve prémonitoire, et maintenant Mr.Scott voit des gens qui sont morts. Un peu comme Haley Joel Osment, sauf qu’on est pas dans Sixième Sens là.
Donc oui, Nathan a vu Keith dans la voiture. Il commençait à s’ennuyer dans sa tombe alors il est venu faire une apparition dans le lac et a joué le héros anonyme le temps de quelques minutes. Sérieux, c’est pas n’importe quoi ça ? Que Nathan soit choqué d’avoir presque mouru, ok (et encore, la première fois il n’avait aucun séquelle et c’était bien pire, là il était même pas dans la voiture) mais ils sont vraiment obligés de faire de lui un personnage aussi ridicule ?
 
“Sign here, Mr Murderer” And the nominees in the 'useless characters-please kill them all' category aaaaaare…
DAN. Il était chiant la semaine dernière, il était chiant la saison dernière, il était chiant les saisons d’avant… et ça a toujours pas changé. Maintenant, il a des hallucinations lui aussi. Ca doit être un truc héréditaire. Il voit et entend ‘murderer’ partout mais on sait toujours pas qui l’a écrit en premier lieu sur son mur. Et je commence à me demander si c’était pas une hallucination ça aussi. Ca serait dommage, c’était la seule intrigue qui relevait le personnage.
Je ne parle même pas du rapprochement entre lui et Karen, j’ai opté pour la mémoire sélective. Je fais en sorte de ne pas me souvenir de cette scène tellement elle est complètement illogique.
 
DEB. Deb ne sert à rien. Mais alors vraiment à rien. Le coup du flingue, des cachets et de sa dépendance aurait pu être une bonne intrigue mais là c’est juste vraiment chiant.
 
 
Malgré ces quelques points noirs, j’aime beaucoup la tournure que prend cette saison. Alors que le premier épisode n’était qu’une transition, celui-ci nous pose des bases pour la suite auxquelles je ne m’attendais pas forcément et qui me plaisent beaucoup. Je sais pas si c’est moi mais j’ai l’impression que la série se prend moins au sérieux, que le côté dramatique est moins présent. Même le triangle BLP est tourné au second degré et devient intéressant.
Ah oui, et faire de Daneel Harris et Antwon Tanner des réguliers était une très bonne idée. Skills et Rachel sont vraiment mes personnages coup de cœur de ce début de saison. Par contre, je veux revoir Bevin !
 
 
Mood: happyhappy
Music: Le disko - Shiny toys gun
 
 
07 October 2006 @ 11:14 am
Après la déferlante Desperate Housewives saison 1, mes attentes pour cette deuxième saison étaient on ne peut plus grandes. Alors mission réussie ou pas ?

Les persos que j'aime :

*Bree : Ah la la ! Bree ! J'ai tant de choses à dire sur elle ! Mais pour commencer je voudrai féliciter Marcia Cross pour son jeu exceptionnel. Je reste sans voix. En ce qui concerne le personnage, je voudrai hurler ma haine envers les scénaristes. Comment peut-on être cruel à ce point ? Pourquoi s'acharner comme ça sur un personnage ? J'sais pas moi, ils auraient pu en foutre plein la tronche à Susan par exemple… La pauvre Bree a du faire face à de nombreuses situations, toutes aussi pires les unes que les autres. Tout d'abord avec George, le frustré sanguinaire psychopathe qui voulait à tout prix se marier avec elle, au point de finir par tuer son entourage. Après est venu le tour d'Andrew, son abruti de fils dont le seul plaisir était de torturer sa pauvre mère… Alors avec tout ça, c'est normal que Bree finisse alcoolique. Qui pourrait lui en vouloir ? Personne, exceptés … les scénaristes ! Bree se rend donc aux alcooliques anonymes, et là, elle fait la connaissance de Peter, alcoolique et faisant partit des je cite "OSA" (obsédés sexuels anonymes). Quoiqu'il en soit, leur relation est belle, moi shipper. Mais évidement, vu qu'il s'agit de Bree ça ne peut pas être beau longtemps… Mais t'inquiètes pas Bree, moi je t'aime !!

*Lynete : La housewvie la plus intelligente à mes yeux et sans conteste la plus bosseuse et dévouée à sa famille de toutes. J'ai tout particulièrement aimé l'épisode où elle va en boite avec sa boss car elle y est forcée. Elle est très maligne et trouve rapidement une parade pour ne plus avoir à suivre celle qui l'utilise dans le seul but de satisfaire son ego personnel. En plus d'être une femme admirable Lynette est aussi une amie fidèle. C'est elle qui comprend la première que Bree est en train de devenir alcoolique et c'est elle qui tente de lui venir en aide. Lynette est aussi une femme franche, qui sait dire ce qui ne va pas au bon moment sans forcément blesser. Lynette c'est simple : je l'adore !

*Gabrielle : Au début de la saison, on voit qu'elle a énormément changé. Est-ce le fait de tomber enceinte qui fait d'elle une véritable petite femme dévouée à son mari ? Ou est-ce le fait de voir que John ne semble pas attacher la moindre importance à leur précédente relation ? Je crois que c'est un mélange des deux... En tout cas Gabby s'excuse en larmes auprès de Carlos et finit par aimer malgré elle son enfant. Malheureusement, elle fait une fausse couche et se voit obligée d'avoir recours à l'adoption. Elle et Carlos tombent donc sous le charme d'une petite Lily, issue d'une mère folle et d'un père de 17 ans. Mais lors du 219 la police vient lui arracher des bras son trésor. J'dois avouer que cette scène m'a tout particulièrement fait pleurer. Chapeau à Eva Longoria pour le plaidoyer horriblement triste mais aussi terriblement beau qu'elle dresse de son amour pour cet enfant.

*Mike : J'ai beau lui en avoir voulu de rompre si méchamment avec Susan, rien ne peut lutter contre l'amour que j'éprouve pour lui/ Mike, je l'aime. Bon bien sûr au début de la saison il a eut sa période boulet avec Zach, mais puisque c'est Mike on lui pardonne tout.

*Paul : Hé bien moi Paul je l'aime bien. Il peut avoir tué Félicia, je ne lui en veux pas, elle n'a eut que ce qu'elle méritait^^ Bon, lui aussi a eut sa période boulet avec Zach… (à croire qu'il attire les boulets celui là…) Mais Paul a le mérite d'être un homme franc, et c'est avant tout ce côté direct que j'aime chez lui. Mais ça ne s'arrête pas là. Je l'aime bien, parce qu'il n'aime pas Susan. J'adore tout particulièrement l'épisode où il prend un couteau dans sa main et où la pauvre et minuscule Susan avoue qu'elle a donné de l'argent à Zach pour qu'il quitte Wysréria Lane. Chapeau Paul ^^

Le persos qui m'exaspère :

*Susan : Dans le genre, je suis chiante et je ne sais pas ce que je veux, la palme est réservée à Susan Mayer. Autant certains pouvaient se la coltiner sans trop ronchonner dans la première saison, autant dans la deuxième on a envie de la tuer. Susan aime Mike mais se fait larguer. Susan se marie avec son ex mari pour avoir droit à une assurance santé. Susan s'accroche à son docteur dont elle n'est pas amoureuse. Susan recommence à avoir des sentiments pour Karl. Susan aime Mike et ne veut plus de Karl. Voilà en gros le résumé de la vie de Susan dans la saison 2. Ah si, j'oubliais : Eddie a brûlé la maison de Susan. Tant mieux. Tout le monde est gentil avec elle, tout le monde a pitié d'elle sauf… Eddie qui elle finit par lui ses quatre vérités, et ce n'est qu'à cet instant qu'elle comprend qu'elle est pitoyable et incapable de se débrouiller seule. Si elle sen était rendue compte toute seule, j'aurais peut-être pu ne pas lui en vouloir, pas de chance pour elle, c'est loupé.

Ceux dont on ne sait pas quoi penser :

*Tom : Avec lui on peut passer d'un extrême l'autre. Tantôt mari idéal, tantôt employé imaginatif, Tom peut aussi être un véritable chieur. Il se sent malheureux, il veut "bouger" alors que c'est lui qui disait vouloir rester à la maison pour s'occuper des enfants. Il s'incruste au travail avec Lynette en lui reprochant de l'en avoir privé il y a un an. JUSTEMENT il y a un an de ça, peut-être serait-il temps pour lui de tourner la page non ? Mais au delà de ces côtés négatifs et de ses mensonges, Tom est un mari aimant, et un bon père, alors oui, même si je suis pas toujours gentille avec lui, je l'aime quand même. MAIS il y a des limites… Car à la fin de la saison monsieur m'a fait pleurer comme une madeleine. Je croyais (tout comme Lynette) qu'il la trompait. Imaginez un peu ma réaction : colère, rage puis désespoir. En réalité, Tom n'était pas en train de tromper Lynette mais d'aller voir sa fille qu'il a eut il y a 12 ans avec une débile profonde.

*Carlos : Lui qui disait aimer sa femme, le voilà qui la trompe avec la femme de ménage. Je le trouve franchement pitoyable. Il ne devrait pas oublier que c'est belle et bien Gabby la mère de son bébé et PAS Xiang Mei !!

Les persos qu'on aime détester :

*Eddie : La chieuse qu'on aime qu'elle fasse chier. (je ne pense pas que ma phrase soit correcte, mais je pense que vous m'aurez compris) Et puis, elle aussi elle fait peur à Susan, alors c'est normal que je l'aime bien, Of course, c'est pas toujours bien ce qu'elle fait, mais en y réfléchissant bien, on finit très souvent par en rire. Heureusement que la Miss Eddie est là pour mettre de l'ambiance !!

*Karl : On est obligé de l'aimer, même s'il est con. Il est là pou mettre du piquant. Et puis grâce à lui, Susan passe encore plus pour une débile. ^^

*Sœur Marie : ce que j'aime chez Sœur Marie c'est la manière avec laquelle elle pousse Gabrielle à bout. Bien sûr elle m'énerve, bien sûr on a envie de la claquer dès qu'on la voit, mais franchement, qu'est-ce que c'est bon !! Surtout le moment où Sœur Marie rentre d'une mission et que dans l'église Gabby hurle "LA SALOPE". Franchement, j'en pleurais de rire^^ 

Les persos qu'on déteste tout court :

*George : Pour commencer j'aimerai adresser mes salutations à l'acteur qui joue George, parce qu'à chaque fois qu'on le voit, on a envie de le claquer. George on a juste envie de le tuer quoiqu'il dise et quoiqu'il fasse. Son histoire avec Bree m'a carrément fais halluciner, je me suis demandé jusqu'où les scénaristes pouvaient aller en ce qui concernait cette "romance". George est un psychopathe capable de tuer pour obtenir ce qu'il veut, c'est aussi un homme violent sous ses apparences de petits chiens battus, mais c'est avant tout chose un lâche puisqu'il se donne la mort par peur d'affronter la triste réalité de sa vie.

*Orson : Alors lui, même si on ne l'a pas vu longtemps je le déteste déjà. Qu'a-t-il à reprocher à Mike pour oser l'écraser si sauvagement ??? Je ne l'aimais déjà pas dans Sex and The City, il était bien trop con avec Charlotte. J'ai encore pas mal de choses à vous dire sur lui, mais les écrire ici serait du spoilage, alors rendez-vous lors de ma review du 301^^

Ceux dont on se serait bien passer :

*Caleb & Co. Oui, les Applewhite (quel nom pourri, "pomme blanche" !) n'ont servis strictement à rien dans cette saison, si ce n'est à combler les trous des scénaristes.

Qu'ils sont beaux (et cons) nos enfants : Ah ! La belle jeunesse de Wystéria Lane

*Andrew : Le premier mot qui me vient à l'esprit pour évoquer Andrew est le suivant : abruti finit. Je le trouve franchement pitoyable. OK il en veut à sa mère de ne pas accepter son homosexualité, OK il a fait la "terrible et méchante et horrible" promesse de faire une très très grosse bêtise, mais est-il nécessaire qu'il voue sa vie à la destruction de sa mère ? Andrew joue au fils battu, Andrew couche avec le SEUL homme qui rendait sa mère heureuse. Pas étonnant qu'elle finisse par l'abandonner au bord d'une route. Mais au lieu de s'excuser, au lieu de la supplier de lui pardonner, monsieur continue dans la débilité en lui disant : "tu vois j'ai gagné". Jolie réplique de Bree : "tant mieux pour toi". Bien dit ma belle !

*Zach : Zach ou le boulet congénitale. Pour ceux qui n'auraient pas encore compris, Zach est le fils adoptif de Paul et de Marie Alice, mais il est aussi le fils Biologique de Mike et de la fille de Noah. On nous avait laissé sur une fin de saison où on voyait Zach pointant une arme sur Susan en attendant de butter Mike. Sachez dès maintenant qu'il a échoué. C'est normal hein, c'est Zach. Donc oui, ensuite Zach s'échappe, puis Zach revient. Zach est une sorte de Susan en miniature version masculine pour être plus simple : il ne sait jamais ce qu'il veut. J'ai pas envie de m'attarder sur son cas, parce que 1) je l'aime pas et parce que 2) il n'y a pas grand-chose à en dire. Sachez juste qu'à la fin de la saison il tue son grand père pour lui prouver qu'il a des "couilles" et pour chopper son héritage. Il n'aide pas son père, et le laisse croupir en prison. (dire que deux épisodes avant il aurait tout fait pour l'aider…) Ouaip, il ne sait jamais ce qu'il veut celui là.

*Julie : Julie est la fille de Susan, donc forcément, elle n'a pas été gâtée en naissant. Triste réalité pour elle que d'avoir les mêmes gènes que sa mère. Je commencerais par dire que Julie est franchement laide. (je les vois d'ici vos "bouhh c'est pas bien de critiquer le physique des gens" mais QUAND MEME !) Vous avez vu son espèce de quadruple menton ? Quelle horreur ! En plus de ça, avec "sa tronche en avant", on a l'impression qu'elle pourrait cirer du parquet. Je m'arrête au niveau physique pour mieux enchaîner sur la personnalité de Julie. (quoique pour elle, "personnalité" est un bien grand mot… Julie en plus d'être laide est conne. A croire qu'elle a tout pour elle n'est-ce pas ? Parce que le coup de remettre dans la sacoche du facteur la lettre destinée à Eddie que Susan avait réussis intercepter faut quand même le faire. Elle n'a pas cherché à réfléchir une seule seconde, alors que le facteur était à moitié nu dans la chambre de sa mère… Pitoyable gamine.

*Danielle : La seule qui monte dans mon estime. Danielle, 17ans et amoureuse. C'est sûr que se sauver avec Matthiew c'était pas terrible. Mais l'essentiel est qu'elle n'ait pas suivit son abruti de frère dans son délire de fils mentalement dérangé et qu'elle soit retournée vers Bree.

Les intrigues :
Bon, peut-on réellement parler d'intrigues ? Je veux dire par là qu'à la fin de la première saison tous les mystères ont été élucidés… Et seuls les idiots (selon moi^^) auraient besoin d'une séance de rattrapage… Pas de chance, j'ai pas du tout envie de redire ce qu'on sait déjà… De toute façon, en ce qui concerne cette deuxième saison je ne dirai pas qu'il y a des intrigues, mais plutôt que la vie à Wystéria Lane suit son cours… Les histoires s'enchaînent les unes après les autres, mais il n'est absolument pas question de mystères aussi compliqué que le resteront les Fitzpatricks pour moi^^

Fin :

J'ai trouvé cette saison plutôt bonne. Les épisodes n'étaient pas tous excellents, mais je n'ai pas le souvenir de m'être endormie devant l'un d'entre eux. Bien sur, à certains moments l'intrigue n'avançait pas et nous avions plutôt l'impression de voir 4 séries en une. Mais au-delà de ça, j'ai passé d'excellentes soirées dans mon lit devant mon ordinateur (avec mon chat^^) à regarder les aventures de ces 4 housewives. Me faisant aller du rire aux larmes, Desperate Housewives en seulement deux saison a su me séduire… A moi la troisième !^^
 
 
Mood: crazycrazy
Music: Ryan Cabrera - Shine on
 
 
29 September 2006 @ 08:45 pm
Previously on… One Tree Hill.
One Tree Hill, c’est une série où des ados, joués par des acteurs de 25 ans, citent Shakespeare et plein-d’autres-auteurs-ou-philosophes-super-connus-que-moi-je-connais-pas-mais-qui-ont dit-des-trucs-super-philosophiques-que-moi-je-comprend-pas, où ces même ados se marient, tombent enceintes (du moins les filles pour l'instant), partent en tournée, se remarient, vivent tous seuls, vivent des prises d’otage dans leur bahut, parlent comme s’ils avaient 65 ans, sont tout le temps bien coiffés, bien habillés, sont tous beaux (ou presque) et qui, dans leur pays, n’ont même pas le droit de boire une bière. En fait, One Tree Hill c’est un teen show racontant la vie d’ados dans un monde parallèle.
Vous devez sûrement vous demander pourquoi je continue de regarder puisque je ne fais visiblement que critiquer. Je continue de regarder parce que j’aime ça. Je continue de regarder justement pour toutes les choses que j’ai énoncées ci-dessus. Parce que tout ça, ça arrive jamais dans nos vies à nous et que c’est marrant de le voir dans les vies d’autres personnes. Et soyons honnêtes, je regarde aussi beaucoup pour James Lafferty et Chad Murray. Après tout, je reste quand même une fille.
 
Ceci était mon intro (au cas où vous n’auriez pas remarqué), je vais maintenant vous parler de cet épisode en lui-même.
 
J’ai bien aimé ce premiere. Je sais pas si c’est du au fait que 4 mois c’est long et que ça m’avait manqué, mais comparé au 3.22, cet épisode me rassure. Un peu en tout cas.
 
L’accident.
On reprend donc là où la saison dernière s’était terminée : sur le pont. (ou sous le pont, comme vous voulez). Puis on se retrouve directement à l’hôpital, attendant de savoir qui est vivant, et pour nous faire patienter on nous offre des flashbacks enveutuenvoila sur l’avant-accident, l’accident et l’après-accident. On apprend donc que Lucas arrive très rapidement sur le pont mais que malgré son saut spectaculairement ridicule dans l’eau, il n’a servi à rien : Nathan avait déjà sauvé tout le monde.
On apprend aussi que faire cuire un œuf d’autruche dure aussi longtemps que le clip "Thriller" de Michael Jackson, c'est-à-dire 14 minutes. Et c’est très important de savoir ça.
Donc à la grande surprise de personne, Nathan ne meurt pas dans l’accident, Rachel non plus. Cooper est toujours dans le coma, mais lui on s’en fiche pas mal, il est pas vraiment intéressant. D’ailleurs si vous voulez mon avis, je doute vraiment qu’il fasse long feu.
 
Les personnages
* Lucas. Oui je le mets en premier, oui oui. Parce qu’il s’est passé une chose bizarre pendant cet épisode : je me suis réconciliée avec Lucas. Pendant toute la fin de la saison 3, je trouvais son personnage inutile et assez ridicule (il ne m’avait d’ailleurs pas manqué dans l’épisode où il n’était pas là), mais là je l’ai beaucoup aimé. J’ai adoré le passage où Brooke le largue et qu’on entend sa voix off “but it had to be something […] I’m sorry […] that wasn’t it.”
 
* Brooke. Autant j’ai beaucoup aimé Lucas dans cet épisode, autant pour Brooke ça a été le contraire. J’aime Brooke heureuse, Brooke la garce, Brooke délurée mais j’ai beaucoup de mal avec Brooke malheureuse, blessée. J’espère que le fait qu’elle emménage avec Rachel va faire ressortir ce côté-là de son personnage parce qu’il me manque beaucoup depuis quelques temps.
 
* Brucas. Il fut un temps où ça m’aurait vraiment embêtée que Brooke et Lucas ne soient plus ensemble, mais là, je me dis qu’ils en ont vraiment besoin. En tout cas moi, j’en ai besoin. J’suis toujours shipper, hein, mais une pause permettra peut être d’atténuer le drame permanent qu’est devenu le Brucas. Parce que ce sont deux personnages beaucoup plus intéressants quand ils ne sont pas tout le temps tristes. C’est d’ailleurs pour ça que cette histoire de bébé m’inquiète, je me demande bien ce que les scénaristes vont en faire.
 
* Nathan et Haley. On ne peut pas dire qu’on ait vu grand-chose d’eux pendant l’épisode. Nathan est traumatisé par l’accident (d’ailleurs j’ai pas compris le moment où Cooper ouvre les yeux sous l’eau) et Haley en veut beaucoup à Rachel. Normal quoi.
 
* Peyton. J’aime beaucoup Peyton, mais je crois que c’est pas le cas des scénaristes. De toute la série, c’est un des personnage qui aurait pu être le plus intéressant et c’est celui qui a été le plus gâché. Le coup de la mère sortie de nulle part, c’était vachement n'importe quoi. Et maintenant qu’on croyait que cette histoire était finie on nous sort un frère. Prochainement elle se découvrira peut être une sœur jumelle de qui on l’a séparée à la naissance, un poisson rouge exilé en Colombie du sud… on sait jamais.
Cela dit je l’ai beaucoup aimée dans cet épisode, surtout dans la scène chez Lucas. C’est dingue les références musicales qu’elle a ! Le passage où Brooke arrive était très marrant aussi "I’ll get those CDs later and thanks for the sex." Oui, j'ai beaucoup rit pendant cet épisode.
 
* Rachel, Skills. Daneel Harris et Antwon Tanner au générique ça me fait vachement plaisir. Ca veut sûrement dire qu’on verra Bevin encore plus cette saison, et ça aussi ça me fait super plaisir.
Rachel s’en veut beaucoup de ce qu’il s’est passé, mais surtout pour Cooper en fait. J’ai hâte qu’elle aille mieux pour pouvoir ce que sa nouvelle amitié avec Brooke va donner.
 
* Dan. Il m’insupporte toujours autant. Il manquerait plus qu’il finisse avec Karen en plus, tiens ! Par contre, j’aimerais bien savoir qui est la personne qui a écrit MURDERER sur son mur. Ca me turlupine.
Et Deb ne peux pas mourir, elle est au générique. XD
 
 
Les citations que j’ai aimé.
 
Brooke : It’s a beautiful house. Big rooms, no parents… I used to have one of those.
 
Peyton : I’ll get those CDs later and thanks for the sex.
 
Lucas : My name is Lucas Scott. I’m a Senior at Tree Hill high school. I play basketball. At least I used to. I have a girlfriend. At least I used to.
 
Lucas : [I guess I should have said something, anything. I mean for a guy who wants to be a writer, it suddenly seems like no word have ever been written. But when someone tells you that they somehow stopped missing you, you’re pretty much screwed no matter what you say. See ? But it had to be something, right ? Something that no one had ever said in history of the world, something that could change this…] Brooke, I’m sorry. [I guess that wasn’t it.]
 
Skills : And try not to make out with her, please.
 
Brooke : So this what it’s like when hell freezes over.


Donc voilà, pour moi c'était un bon épisode de transition. Maintenant j'aimerais que ça continue sur cette bonne voie.
 
 
Mood: happyhappy
Music: I'd do anything - simple plan